Valentin Alizer - Artiste-poete

Vit et travaille
à Toulouse, fr

L'odeur des pins

juin 2019

posts instagram
objet éditorial

Je travaillais depuis un certain temps déjà sur des objets éditoriaux résultant d’un protocole d’adaptation et de traduction a priori arbitraire et a posteriori absurde (parmi lesquels : L’Ours Honnête et Un traité pour un rendu) quand j’ai senti la nécessité d’un pas de côté. 

Je souhaitais encore opérer dans le champ de la poésie sonore, mais ici dans un format (plus) concis, vers une diffusion (plus) immédiate d’un propos (plus) authentique.

J’ai alors arbitrairement décidé de choisir le pin comme un point de départ.

Partant de l’image, de la forme, des couleurs et/ou du mot, je compose des textes pour l’oral en mêlant des expérimentations formelles à un propos parfois intime et souvent autobiographique.

Le texte est ensuite lu sur fond vert et diffusé sur le compte instagram associé suivant un protocole de monstration récurrent : « ~ pin + voix + page + bonus ».

En découle ensuite un objet éditorial : réceptacle papier des poèmes-partitions pré-performés sur @lodeurdespins.

Chacun des poèmes y est introduit par une image, un collage ou un photomontage re-mettant le pin en scène et évoquant (voir : précisant) son contexte d’écriture. Les textes sont quant à eux re-spacialisés dans l’espace de la double page et « la lecture se fait sur les deux pages à la fois, en tenant compte simplement de la descente ordinaire des lignes. ».

Un flyer glissé entre les pages, invitation explicite à envoyer des pin’s à mon adresse afin d’initier le poème suivant.

Les livres sont publiés chez Simili-cuir éditions.

Pour plus d’informations quant à la génèse du projet : À propos de l’odeur des pins.