Valentin Alizer - Artiste-poete

Vit et travaille
à Toulouse, fr

L'Ours Honnête

décembre 2016

lecture-performance
environ 40'

Photographie : © Kadi Kurema

À l’origine : f m s b w t ö z ä u (1918), un poème optophonétique de Raoul Hausmann que développera Kurt Schwitters au sein de l’Ursonate (1922-32) alors mise en partition pour le numéro 24 de la revue Merz par Jan Tschichold, typographe.

Plus tard, des décennies plus tard : L’Ours Honnête (2016) résulte d’une traduction homophonétique empirique et arbitraire de l’Ursonate. L’opération consiste en un passage du phonétique au sémantique par la transposition des phonèmes à consonances germaniques en phrases grammaticalement correctes et francophones.

En résulte une lecture-performée d’environ trois quart d’heure à l’aspect cocasse et futile où la narration est insaisissable et le sens n’est qu’impression. 

Pour plus d’informations, je vous renvoie à un entretien avec Laure Gauthier pour Remue.net dans le cadre de son dossier Poésie et musique aujourd’hui.