Valentin Alizer - Artiste-poete

Vit et travaille
à Toulouse, fr

lapalette

décembre 2015

regroupement d'artistes

Inaugurée en octobre 2015 lors d’une fête-performance-louche (1) qui deviendra — si ce n’est sa marque de fabrique — l’un de ses moyens d’expressions, la palette est un collectif, un groupe, une modalité de.
La palette se définit avant tout en ce qu’elle n’est « ni la viande de porc, ni une carpe au choux à l’alsacienne » (2) ; mais la palette est aussi « un genou » (3).
La palette fut un temps la réponse d’usage au garage inoccupé loué par deux de ses initiateurs. Le dit garage aura au cours de deux années consécutives été l’hôte de soirées performatives et créatives thématiques offrant à ses participants d’explorer une pratique libre en marge de l’institution.

En tant qu’espace d’influences où les individualités se croisent et se mélangent, où les projets se montent et se démontent autour de discussions théoriques — et absurdes — la palette a elle même initiée différentes modalités du faire ensemble que sont : Le Petit Geste, Le Darkonceptualisme, Le Perfectionnisme, La Cagette, Utlopp Games, Simili-cuir Éditions tout en prenant régulièrement part à des entreprises extérieures que furent notamment Superslomo (4), À dada sur mon banquet (5), Le trophée Gloria Nam&Sons (6), l’Hotel Dynamite (7) et le Coolectif #1 (8).

Tout à la fois espace scénique, espace social, espace mental, espace de vie et de création au sein duquel les individus s’influencent mutuellement dans leur pratiques individuelles, collectives et théoriques, la palette s’est dissoute en 2018, a macéré quelques temps dans le cœur des enfants avant de se réunir à nouveau sous l’effigie du [nouveau collectif] en 2019.


(1) Un comtpe-rendu partiel de la dite soirée est disponible via une série d’interview retranscris au sein des Mémoires Irrégulières n°1.

(2) La palette n’est pas, manifeste-performance, Valentin Alizer, octobre 2015.

(3) Le manifeste du genou, Lucas Accary, Valentin Alizer, Quentin Saintpierre, le jeudi 6 avril 2016.

(4) Superslomo, du 14 au 30 octobre 2016, exposition collective à l’Hôtel Huger de La Flèche organisée par David Michael Clarke, David Kidman et Alain Manceau.

(5) À dada sur mon banquet, banquet organisé par Jacques Halbert le 5 novembre 2016. À l’occasion des 100 ans de dada, il invite notamment 6 jeunes artistes à l’accompagner dans ses performances.

(6) En septembre 2017, le collectif de Charme invite 6 collectifs d’artistes à se rendre à Rennes afin de participer à un tournoi de foot / performance qui précède l’exposition des vainqueurs (la palette n’est malheureusement pas footeuse).

(7) Hotel Dynamite, exposition organisée par David Michael Clarke et Valérie Mazouin du 17 janvier au 17 février 2018 au Centre d’art La Chapelle Saint Jacques, Saint-Gaudens. Au cours de cette exposition, David Michael Clarke conçoit un dispositif d’accueil à destination des « artistes du futur ».

(8) Événement organisé à Limoges par l’association Nous sommes étudiants en école d’art.